Cookies on this website

We use cookies to make our website work properly. We'd also like your consent to use analytics cookies to collect anonymous data such as the number of visitors to the site and most popular pages.

I'm OK with analytics cookies

Don't use analytics cookies

Home / Resources / News / Les droits des migrants en Europe

Les droits des migrants en Europe

Traduit par Guillaume Feuillette

Le 17 octobre dernier s’est tenue au Parlement européen une conférence internationale intitulée « La banalisation de la rétention administrative des migrants et la libre circulation des citoyens : Place aux alternatives ». Organisée par Alternatives Européennes et la campagne italienne LasciateCIEntrare, elle a abordé le thème de la violation des droits de l’homme et les alternatives aux rétentions administratives. Elle a permis de réunir les représentants des gouvernements nationaux, le Parlement européen et des membres de la société civile pour trouver des moyens d’empêcher la détention des migrants, des demandeurs d’asile et des réfugiés au niveau européen. La conférence a étudié des objectifs à long terme, tels que des recommandations pour un rôle plus accru des institutions dans la pérennisation et la protection de la libre circulation des citoyens, y compris les ressortissants des pays tiers, ainsi que des pressions en faveur de l’adoption de législations européennes dans ce domaine, en établissant des standards précis de liberté de résidence des personnes et de libre circulation.

La conférence d’octobre dernier au Parlement européen était une réponse à une demande d’audit soumise par la coalition de la Commission européenne sur la transposition de la Directive sur le retour (2008/115/EC) dans les États membres.

La conférence a accueilli la ministre italienne de l’intégration, Cécile Kyenge Kashetu, les membres du Parlement européen Silvia Costa (S&D), Marie-Christine Vergiat (Gauche Unitaire Européenne et Gauche Verte Nordique), Hélène Flautre (Ls Verts/ALE), ainsi que des activistes et des universitaires de venus toute l’Europe.  Ils ont émis des recommandations pour un changement radical dans les politiques migratoires européennes, qui causent systématiquement des tragédies comme celle de Lampedusa, largement reprises par les médias. Organisée dans un contexte particulièrement sensible, la conférence a mis en avant des alternatives à la banalisation des rétentions administratives des migrants et aux obstacles de la libre circulation des citoyens.

Ces 5 dernières années, Alternatives européennes a oeuvré activement pour la défense des droits des migrants, pour la libre circulation des citoyens et contre les politiques de rétention, à travers la campagne Open Access Now, lancée en 2011 avec Migreurop et LasciateCIEntrare et d’autres associations. Ces deux campagnes réclament un accès des journalistes aux centres de détention des migrants et aux organisations de la société civile. Elles luttent également contre la suspension et les restrictions des droits civils européens de base, comme le droit à une information indépendante et libre.

Alternatives Européennes a ainsi largement contribué à un changement de politique raisonné afin de mieux s’occuper de de l’ensemble des zones de migration avec les institutions européennes, ainsi que la mise en place de son programme à court terme intitulé : « Une nouvelle politique migratoire pour l’Europe ».  Alternatives Européennes et ses partenaires ont également mené d’autres projets relatifs aux droits des migrants, comme les 3 ans d’études qui ont mené à la publication du Manifeste Citoyen, des campagnes de plaidoyer en faveur de la révision de la Directive sur le retour. Alternatives Européennes a joué un rôle de premier plan dans le groupe de travail sur l’Alliance pour l’année européenne des citoyens, notamment sur le thème la citoyenneté européenne et ouverte. Cela a fait suite à un processus d’investigation et de consultation visant à identifier les domaines de politique clés où les sollicitations européennes peuvent être soutenues, tout en construisant une collaboration plus forte entre les acteurs européens clés.

Désormais, Alternatives européennes et les autres organisations de la campagne « Open Access Now » participent activement au processus soutenu par Melting Pot Europe et d’autres organisations depuis la tragédie de Lampedusa, aboutissant au développement d’une proposition plus compréhensive : « La Charte de Lampedusa » adoptée le 2 février 2014 et la quête pour une légitimité démocratique des politiques migratoires de l’UE.

Anna Lodeserto

Vous pourrez télécharger l’intégralité du catalogue sur : Festival TRANSEUROPA 2013.

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.